Retro (No) Future Games Festival

Responsable « arts numériques » au sein de l’équipe de Visages du Monde depuis janvier 2013, je travaille sur un positionnement fort de la thématique jeu vidéo dans une approche à la fois grand public et culturelle. J’émets l’idée d’un temps fort faisant suite aux premières sélections de jeux vidéo présentées dans le lieu. Il s’agit d’un festival au point de jonction entre trois entrées :

  • les artistes contemporains ayant choisi le jeu vidéo comme médium
  • les développeurs et studios de jeux indépendants allant de plus en plus vers l’expérimentation
  • le jeu « rétro » abordé dans sa dimension érudite et sous l’angle de la rareté (des objets, des contenus, des jeux)

Le festival se dessine sur une dizaine de jours en octobre avec 2 temps fort : un week-end d’occupation de l’ensemble du bâtiment de Visages du Monde en ouverture, l’inauguration d’une exposition au Carreau, en cloture, Games Reflexions (commissariat : Isabelle Arvers).

Retronofuture petite

L’angle complexe du week-end d’ouverture fait sens. Sont réunis des artistes, des équipes de développement, de fondus de jeux vidéo de toute l’Île-de-France, des familles de Cergy-Pontoise, des habitants du quartier des Hauts de Cergy. L’événement tient de l’utopie républicaine : un mélange social et générationnel que je n’avais encore jamais atteint dans mes projets.

No future Festival – Resume from VdmLab on Vimeo.

La programmation se construit autour des artistes suivants :

L’évenement ne s’enferme pas dans sa programmation artistique. Il propose également quelques stands commerciaux (jeux rétro, éditeurs, libraires…) et associations de » retrogaming » qui permettent aux visiteurs de s’appuyer sur des modalitées plus habituelles pour aborder le jeu vidéo.

 

WIMG_0559WIMG_0542WIMG_0544

Bien couvert par les médias nationaux, l’événement est annoncé et chroniqué par Libération : Au comptoir des indés par Sebastien Nowak

Il s’appuie aussi sur des partenariats média intéressants : MCD, le magazine Canard PC et Radio Campus France.

Peu suivi par les politiques locaux, l’événement n’a pas encore trouvé de territoire pour sa 2e édition. Pourtant, l’enthousiasme des artistes, des développeurs et des visiteurs était bien là !

Retrouvez tous les éléments de l’édition 2013 ici : http://retronofuture.fr/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :