Réforme graphique à la Gaîté lyrique

3-A

Illustrateur et touche-à-tout, Yassine est un invité régulier de Jos Auzende, dans le cadre de Capitaine Futur, festival jeune public et arts numériques de la Gaîté. Le projet est une forme nouvelle, un atelier-spectacle centré sur le dessin.

Réforme Graphique 5 - Président et Secrétaire

Yassine fait appel à moi pour l’aider à construire ce projet. Il connait mon expérience du théâtre d’improvisation et se souvient des battles de pixel-art créées à Beauvais quelques années plus tôt. Nous passons plusieurs mois à dessiner les contours du projet : hésitant entre une forme très participative et une forme plus spectaculaire. Yassine regarde de près tout ce qui tourne autour du dessin « live » : à travers le Festival Pulp par exemple. Nous optons finalement pour cette idée que ce sera  tout le public qui dessinera et pas quelques illustrateurs.

2

A partir d’une série d’exercices à la fois accessibles et de plus en plus déroutants, le dispositif de la Réforme graphique s’emploie à faire oublier aux petits et grands les clichés sur l’art de « bien dessiner ». De manière ludique, la réforme porte en elle nos réflexions à tous deux, Yassine et Xavier Girard, autour de la notion d’artiste, sur la valeur de la création, sur la notion d’apprentissage et sur la reconnaissance des pairs.

9-A

Réforme graphique est à la fois un « atelier surdimensionné » – jusqu’à 150 personnes dessinent simultanément – et « un spectacle hors normes » : la construction narrative, la mise en scène et ses moyens techniques se mettent au service de l’expérience du spectateur/dessinateur.

11-A

Grosse pression pour cette première et tout s’est bien passé. Un peu moins de 100 participants, un accueil technique impécable et un déroulé parfaitement ajusté. Bref, enfin une réforme qui va au bout (ce n’est pas tous les jours).

13-A

Cette première à la Gaîté a été rendue possible par un gros travail de création en amont, 1 expérimentation avec le Café des enfants d’Orléans et un test chez Jérôme et Estelle Bailly (toujours à Orléans). L’atelier-spectacle a du potentiel pour tourner en festival BD, livre, jeune public. Nos démarches en ce sens ne vont pas tarder à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :