Explorons l’incinérateur de Bucheon (Corée du sud) !

Samedi prochain, je décolle pour la Corée du sud avec une partie de l’équipe du projet Wondershock qui nous avait emmené sur les terres de Samsung à la même période estivale, en 2015. Cette année, plus de Samsung. L’entreprise a changé de stratégie sur son volet éducatif. Envisagé un temps, Wondershock II a été tout bonnement annulé. Quelques semaines après cette nouvelle, l’association Noridan 노리단 (qui faisait déjà l’intermédiaire entre notre équipe d’artistes français et la multinationale) revient vers Stéréolux (à Nantes) et donc vers nous.  Cette structure dédiée au spectacle vivant exploite un nouveau lieu en banlieue ouest de Séoul. Il s’agit d’un ancien incinérateur situé à Bucheon. Les photos parlent d’elles mêmes : le site est gigantesque. Son identité est extrêmement forte.

incinerateur4f_32

Notre intervention s’intitule « Spectrum Syndicat », autrement dit « Le syndicat du spectre ». Proposée par Mehdi (Shoboshobo), l’idée est de rappeler l’activité industrielle du lieu et plus précisément, la destruction par le feu des déchets qui s’y pressaient certainement par dizaines de tonnes quotidiennes. « Spectrum syndicat » évoque à la fois les fantômes susceptibles de hanter un tel lieu et le principe de décomposition de la lumière, en jeu dans bon nombre des projets que nous proposons cette année.

2f_14

En s’inspirant des ateliers créatifs mis en place avec notre équipe en 2015, l’idée sous-jacente de Noridan est d’associer la population (jeunes et moins jeunes) à la nouvelle fonction artistique et culturelle dévolue au lieu. Avec Shoboshobo, Gangpol, Yan Van Der Cruyssen et Bastien, nous proposons ateliers de création graphique, sonore, plastique et numérique sur 2 jours, les 29 et 30 juillet. Puis nous présentons ensemble restitutions, installations et autres dispositifs interactifs le 3e jour. Notre travail valorise autant la créativité des adolescents et des adultes participant aux ateliers que le bâtiment. Plusieurs projets créés par notre équipe viennent compléter le dispositif : Blockwith et Motor Karaoke notamment.

De mon côté, avec un groupe de 15 adolescents, je prépare une chasse aux fantômes sur un terrain de jeu industriel de plusieurs milliers de mètres carrés. Création des accessoires et costumes de joueurs, installations lumineuses rappelant les pratiques foraines des XVIIe et XVIIIe siècles et bricolages ludiques sont au programme. Pour ce projet, je me suis  intéressé aux fantasmagories du pionnier français Etienne Robertson. Il me semblait intéressant d’inscrire notre démarche collective dans une tradition très ancienne…

Fantasmagorie

En résonance avec l’histoire du lieu, je choisis d’intervenir au maximum avec des matériaux de récupération locaux ou pas. Ci-dessous quelques essais de tromblons pour chasser les fantômes, en vue de mon atelier du 1er jour, « à la manière » d’André Robillard.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous serons sur le site de l’incinérateur de Bucheon dimanche… L’occasion de confronter nos idées à la réalité du bâtiment. Affaire à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :