Vanités défigurées

C’était dans le cadre du Festival LES MONSTRES à Orléans. Une idée toute simple : utiliser de vieux magazines type Modes et travaux, Femme d’aujourd’hui (…) et proposer aux petits monstres de recouvrir au feutre ou au Bic les pages affichées dans les couloirs du 108 où se déroulait l’événement. Les images étaient choisies pour le physique, la renommée ou la tenue colorée des modèles, le décalage d’une page de pub.

La pratique est bien connue de ceux qui ont vécu à l’époque où le magazine télé et le journal papier étaient dans tous les foyers. Elle est beaucoup moins répandue depuis quelques années. Beaucoup se sont prêtés au jeu. Les pages assez peu glacées des magazines des années 70 ou 80 ont permis facilement de passer par dessus les photos au feutre à base d’eau (gare au feutre sur le mur !). Ce type de feutre laisse transparaître la photo originale, permet de reconnaître la vedette qu’il recouvre. Il favorise l’intervention simple et efficace plutôt que la gribouille. Voici quelques images qui témoignent du projet.  J’envisage de proposer plusieurs variations à partir de cette idée : pourquoi pas avec une mise en récit, sous forme de publication ou avec un travail scénographique plus poussé ? Avec Yassine dans des événements liés au graphisme, au fanzine ou la BD ? Enfin, la matière ne manque pas dans le stock de la ressourcerie d’Orléans.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :