OUJEVIPO³ / Deux nouvelles bornes, une nouvelle démarche

A l’occasion de l’avantgoût , le centre culturel numérique Saint-Ex à Reims invite l’exposition OUJEVIPO. C’est d’ailleurs la première fois qu’un lieu spécifiquement de culture numérique accueille notre exposition. Pour l’occasion, l’exposition s’enrichira de deux nouvelles bornes d’arcade, s’inscrivant du même coup dans la thématique de saison du Saint-ex : l’absurde. Au total, 6 bornes sont du voyage et vous aurez du temps devant vous pour les découvrir ! L’exposition est ouverte du 5 octobre au 20 décembre.

Vers un nouveau logiciel pour le jeu vidéo alternartif ?

Les deux bornes que nous fabriquons pour l’occasion inaugurent un nouvelle ère pour les projets d’OUJEVIPO expo. Cette fois, pas de « game jam » (concours de création de jeux), pas de sélection d’un jeu sur deux… Nous avons pris contact directement avec 2 développeurs en leur proposant de créer des jeux pour les bornes que nous avons dessinées préalablement.

 

Le projet s’éloigne des formes « canoniques » de la borne d’arcade pour aller vers des choses à la fois encore plus abstraites (le cube, le cylindre) et plus directes : un bouton gigantesque manipulable à 4 ou 6 mains, une borne pour laquelle flux vidéo et boutons de contrôle sont séparés. Dans la lignée des précédentes bornes cependant, celles-ci impliquent le visiteur physiquement : il faudra grimper voire s’asseoir dessus, courir entre l’écran et les boutons… Nous gardons aussi l’esprit artisanal : du bois, des vis, de l’huile de coude pour fabriquer tout ça ! Au passage merci aux deux constructeurs orléanais José Fernandez et Xavier Bacq d’avoir entrepris la construction ! Les délais, la mécanique improbable, l’univers du jeu éloigné de leurs coeurs de métier (le travail du bois) et la prise de risque (« ça va marcher ? ») font de la construction de chaque borne OUJEVIPO un vrai défi technique.

Robin et Jenny, respectivement étudiants et développeurs basés à Poitiers et à New-York, planchent en ce moment même sur leurs jeux… Ils rendent leurs copies quelques jours avant l’installation de l’exposition, le 25 septembre prochain. La nouveauté dans le processus de création de ces jeux tient dans le fait que tous deux imaginent et conçoivent des jeux dans un esprit « game jam » (en quelques jours ou quelques semaines) à partir des objets physiques que nous avons dessiné.  Par ailleurs, ils créent avec la certitude que leur travail sera présenté au public dans le cadre de l’exposition (contrairement aux 2 moutures précédentes de l’expo OUJEVIPO). Enfin, le soutien du projet accordé par le Saint-Ex nous permet de leur attribuer une petite bourse d’aide à la création. Attention, ils restent parfaitement libres de leurs créations ; ce n’est pas une commande ! Et rien ne les empêche non plus de diffuser leurs jeux comme bon leur semble, hors de l’expo physique. A mon sens, tout ceci constitue un progrès pour la scène alternative, à petite échelle. Il faudra bien financer d’une manière ou d’une autre toute la créativité de la scène alternative ; j’ai le sentiment que les habitudes du secteur culturel (résidences de création, bourses, droits de diffusion…) pourraient très bien s’adapter à cette scène alternative du jeu vidéo.

Affaire à suivre donc après la sortie des jeux et l’exposition des bornes, dès le 5 octobre à Reims.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :