Résidence RG à Cachan

Dans le cadre de la préfiguration du Lavoir numérique, nouveau lieu culturel francilien consacré à l’image et aux nouveaux médias (ouverture prévue à Gentilly en 2019), le coordinateur du projet, Xavier Ganachaud, nous invitait à faire l’expérience d’une résidence de création en milieu scolaire, à Cachan. Le Collège Victor Hugo nous ouvrait ses portes pour une trentaine d’heures d’intervention auprès de 2 classes de 6e et d’élèves réunis en « club Révolution Graphique » sur le temps du midi.

Ci-dessus, un des exercices conçus par des élèves de la classe de 6B du Collège Victor Hugo, à Chachan.

Avec Yassine et Yann Van Der Cruyssen, mes partenaires sur les projets Réforme Graphique et Révolution Graphique, nous recherchions des occasions de travailler sur ce second projet. Pour rappel, le Programme Révolution Graphique est une évolution de Réforme Graphique : un atelier géant de dessin croisé aux possibilités offertes par un scanner rapide. Les dessins des participants sont aspirés par des programmes informatiques qui les transforment, les combinent, les exploitent à des fins artistiques et ludiques pour les restituer sur grand écran. Au Collège Victor Hugo, au cours de ces 2 semaines d’avril, il s’agissait donc de tester de nouveaux exercices avec des groupes d’enfants et de disposer de temps ensemble pour les programmer et les ajuster, tout en impliquant les enfants dans le processus créatif.

Autant dire que l’entreprise n’a pas été simple ! Le cadre d’un collège n’est pas le plus facile pour introduire du jeu et de la créativité, sur fond de dispositif en équilibre instable entre exigences, consignes et liberté de création. Sur le plan humain, ce fut même assez éprouvant. On regrettera de ne pas avoir réussi à apporter davantage à une bonne partie des élèves, campés sur des positions de retrait, voire d’hostilité dans certains cas, face au dispositif. Cela ne signifie pas que ces enfants ne sont pas attachants ! Disons plutôt que la manière dont nous avons collectivement conçu et mis en place le projet n’a pas permis de toucher tout le monde.

Mais l’expérience fut tout de même profitable ! Sur le plan créatif, cette séquence nous a permis de développer beaucoup de nouvelles idées d’exercices aux noms aussi exotiques que le « carpaccio » ou « Initiation à l’histoire de l’art », pour n’en citer que 2. Autre dimension du projet : faire imaginer des jeux de dessin aux collégiens, avec notre dispositif technique. Si l’ambition n’a pas été facile à transmettre à tous, certaines propositions ont pu être associées à notre restitution, vendredi 13 avril dernier, dans cette salle informatique surchauffée du Collège Victor Hugo, l’après-midi des vacances scolaires. Les jeunes auteurs des ces 2 exercices de la Révolution Graphique – le dessin consigné et l’abîme – sont allés jusqu’à exposer leurs idées à leurs pairs. Pour ceux-là au moins, l’expérience aura été vraiment enrichissante.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :